19 2024
RDC-ESU

ESU : les étudiants paramilitaires de Kisangani alertent le Président Félix Tshisekedi

Délaissés par le Gouvernement rd-congolais, les réservistes des FARDC de la première cohorte de la formation paramilitaire attire, ce vendredi 3 mai 2024, l'attention du Président de la République afin de jouir des avantages liés à leur statut.

Ils ont déposé un mémorandum à l'Assemblée Provinciale de la Tshopo. Ils ne sont que réservistes de nom et s'en indigent. Après la formation de Bengamisa en décembre 2023, ils sont restés sans structure et aucune initiative du gouvernement congolais les concernant.

À en croire leur mémorandum, ils veulent désormais l'encadrement, car, l'armée sans encadrement est une bande armé, ont-ils écrit dans leur mémorandum. Ils demandent ainsi leur organisation en structure. Aussi, ils demandent au ministère de l'ESU d'honorer les promesses faites par le Ministre Muhindo Nzangi à Bengamisa.

Certains d'entre eux en rentrant de la formation en décembre 2023, ont perdu plusieurs avantages en famille. À l'Université, d'autres ont été ajournés à cause des échecs dans les cours dispensés alors qu'ils étaient à Bengamisa. À en croire leurs témoignages, les uns ont abandonné les études ; les autres lâchés par les familles.

L'implication du président de la République est leur souhait, car leur  se plonge dans un chao. La somme qui devrait revenir à chaque étudiant paramilitaire de fait encore attendre jusqu'à présent. Comparativement à ceux venus du Nord-Kivu. Eux ont touché à cet argent dans un temps record.

La formation paramilitaire est une initiative qui dote de l'armée loyaliste sa réserve. Il s'agit des étudiants qui acceptent volontairement apprendre les techniques de défense de la patrie. L'idée a été mise en œuvre après avoir constaté l'agression rwandaise sur le sol congolais. Ces étudiants de Kisangani, tentés par le découragement, ont réitéré leur volonté de défendre la patrie en cas de nécessité.

Gaston MUKENDI/Kisangani


Actualités recentes

;