22 2024
LITTERATURE

Le Pr Flory Bobili analyse la presse congolaise et adresse des recommandations au CSAC dans son nouveau livre

Flory Bobili Tambana, Recteur à l'Université Technologique de Lualaba et Professeur Permanent au Département des Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université Pédagogique Nationale a sorti, le 4 janvier 2024, son nouveau livre intitulé : « Récits Médiatiques et élections en RDC : la démocratie mise en scène ». Publié aux éditions de L'Harmattan en France, cet ouvrage peint un tableau sombre de la presse congolaise, montre le déficit de l'éthique et la déontologie des journalistes et adresse des recommandations aux Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication ainsi qu'au Ministère de la Communication et des Médias.

« En République Démocratique du Congo, la gestion de l’information médiatique traverse une crise majeure. L’opinion publique doute de plus en plus des journalistes et de leur capacité à dire la vérité. La discordance entre la pratique journalistique et les exigences éthiques et déontologiques se fait de plus en plus sentir au regard de multiples abus de la part des journalistes congolais dans la collecte, le traitement et la diffusion d’informations, surtout politiques », analyse l'auteur de ce livre.

Et de poursuivre : « L’ouvrage souligne que l’impartialité, l’objectivité, bref le respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle du journaliste n’ont pas toujours accompagné le traitement des informations, surtout en période électorale. Les articles s’écrivent au goût des politiques les plus offrants. Les chevaliers de la plume ne confectionnent plus l’information selon l’actualité, mais ils cherchent à dire ou à promouvoir une actualité qui permettra à son journal de survivre ».

Les CSAC et Ministère des médias placés devant leurs propres responsabilités !

Dans la lutte pour bâtir une presse congolaise responsable et respectable, le Professeur Docteur en Communication s'en prend aux Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication et Ministère de la Communication et des Médias.

« Ce tableau sombre montre le déficit d’éthique et de déontologie des journalistes congolais. Ils mettent en péril les valeurs démocratiques. Pour y remédier, l’autorité de régulation de médias congolais (CSAC), les associations professionnelles et le ministère de tutelle doivent, chacun en ce qui le concerne, assumer leur responsabilité en vue d’un journalisme professionnel », à fait savoir le Professeur Flory Bobili Tambana.

En 242 pages, le livre « Récits Médiatiques et élections en RDC : la démocratie mise en scène » est disponible à l'UPN et l'UCC. Il est une grande contribution dans la pratique du métier de journaliste et d'enseignant en Sciences de l'information et de la Communication, notamment à l'ère actuel où la montée en puissance des réseaux sociaux, non seulement crée la surabondance de l'information mais aussi donne naissance à certaines pratiques qui violent les normes. Ce livre est aussi une invitation aux professionnels des médias à faire autrement. Il se vend à 26€.

Josue Nsema International


Actualités recentes

;